L'histoire du 78 tours, ancêtre du célèbre vinyle 33 tours

L'histoire du 78 tours, ancêtre du célèbre vinyle 33 tours

Jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la musique enregistrée s'écoutait sur les disques 78 tours.

Ce n'est que pendant les années 1950 que son successeur, le célèbre vinyle 33 tours ou disque microsillon, a pris sa place dans le coeur des Français.

Le disque 78 tours avait évidemment des avantages pour l'époque mais aussi une pluie d'inconvénients, à commencer par sa capacité. Il contient le plus souvent un titre par face, durant au plus 3 minutes pour les disques de 25 cm, ou 5 minutes pour les disques de 30 cm destinés notamment aux morceaux, plus longs, de musique classique.

Les disques 78 tours étaient joués sur des gramophones mécaniques ou électriques pour les Français les plus aisés.

Pathé, avant de se faire un nom dans le cinéma, a longtemps fait son beurre avec cette technologie. C'est d'ailleurs le groupe qui a lancé en 1927 les premiers disques à aiguille pour remplacer les disques à saphir.

Très fragiles, les disques ne résistaient pas à une utilisation trop fréquente, ni au soleil, à l'humidité ou encore à la poussière !